• Accueil
  • > Recherche : gif portugal

Résultats de la recherche pour ' gif portugal '

Europe ? DANGER !

*
***
*

J’aime ma PATRIE
nos racines européennes à sublimer

*

0a4.jpg

*

J’appelle de mes vœux… une EUROPE UNIE INDÉPENDANTE en TOUT… et FRATERNELLE avec les autres pays de la planète…  depuis des décennies !

En ce moment  je frémis devant tous les problèmes qu’elle rencontre pour,
ENFIN NAITRE !

Personne n’a intérêt à ce que l’EUROPE POLITIQUE voit le jour :
-ni les américains, nos alliés-concurrents,
-ni les russes, nos-concurrents alliés,
-ni les nouveaux géants du monde.

C EST  à l’ EUROPE  de prendre son DESTIN en MAINS pour EXISTER !…
Sans céder aux arguments protecteurs de l’un.
Sans s’abaisser devant les  arguments menaçants de l’autre.
Sans flancher devant les chinoiseries du futur n°1 mondial…
(ne serait-ce que par sa population, entretenue dans  le culte d’un nationalisme pouvant devenir problématique).
Sans ouvrir ses portes et fenêtres à tous les vents…

*

0a21.bmp

*

Trop de tensions. Trop de masques. Trop de conflits.  Trop de projets anarchiques.
Arrêter les provocations -muleta…trop de taureaux fous dans l’arène.

Comment un pays de l’Union peut-il accepter des missiles nucléaires sur le sol européen sans l’accord de tous les membres ?

La POLOGNE…BAIE des COCHONS  de notre Continent ?

Copyright 2002

*

0a10.gif
Quand la Russie  se dit en Europe, où les USA veulent un bouclier nucléaire
je ne suis pas rassurée !

*

En pensant aux évènements récents concernant
 Grèce-Irlande &  Portugal, etc ?
m’est revenu un texte adressé il y a plusieurs années
et j’ai envie de dire

Europe  garde-toi à Droite
Europe  garde-toi à Gauche

Russie et States
pourraient bien être deux ogres.

Coopération dans l’indépendance totale OUI
Intégration dans une structure NON

*

Europe ? DANGER ! dans Politique bonalaprochaine

Europe-Tourisme…FATIMA

*

0agigete.gif

*
***
*

Vous allez au Portugal ?

Ne manquez pas

FATIMA !

*
***
*

 Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

 Vous en garderez un émouvant souvenir

surtout si vous découvrez le site

aux aurores…

*
***
*

0abonnevac.jpg

*

AMALIA…le Port

barre50.gif

*
***
*

En France
« tout finit par des chansons »…

Au Portugal
on soigne sa mélancolie avec le

FADO

*
***
*

 Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

Lequel préférez-vous ?

*
***
*

bonnejournee2018.gif

LISBONNE…Maritime ?

*

LISBONNE

« ♫♪♫♪…vieille cité du Portugal…
sous ton ciel bleu sans égal…♫♪♫♪

*
***
*

0a28.jpg

*
Le symbole de la ville n’est-il pas laTour de Belem ?
qui vit tant d’illustres navigateurs partir à la découverte du monde…

Mais le plus souvent, le nom de Lisbonne évoque principalement deux évènements.
Un ancien : les grandes découvertes du monde.
Un nouveau : le Traité européen très décrié.

*

0a60.jpg

Pourtant la cité a une histoire multimillémaire.

Dès le néolithique une branche pré-ibère de tribus indo-européenne s’installèrent sur ces lieux avant d’être le territoires de peuples Celtes du sud (Conii, etc).
C’est la raison pour laquelle, au Portugal on trouve aussi des mégalithes-dolmens-menhirs.

LISBONNE...Maritime ? dans Visite dominicale 0a22Les Conii,
participèrent aux guerres de l’Empire  romain.
Un accord permettant,
contre des soldats pour les légions,
à la cité, appelée
Félicitas Julia,
de bénéficier :
- du statut  »Municipe » de Droit Romain
- d’une autonomie de 50km à la ronde
- d’ exonération d’impôts.

Pendant cette période furent édifiés :
- une muraille
pour protéger la cité qui commençait à se développer
- des thermes, un théâtre, des temples…(mis au jour lors de l’engouement pour l’archéologie au XVIII° siècle…après la découverte des ruines de Pompéi.)

A cette époque la cité était régie par une oligarchie dominée par deux familles, les Julii et les Cassiae. (Les archives signalent notamment comme romain le plus célèbre de Lisbonne … Sertorius ;chef d’une rébellion contre le dictateur Sylla).

Les habitants parlaient alors le Latin.
Puis il durent apprendre à parler l’arabe la ville passant sous leur domination vers 711…et adopter l’Islam religion officielle ou payer pour pratiquer leur croyance.
Le nom de l’Alfama, (quartier le plus ancien de Lisbonne),vient de l’arabe al-hamma.

Pillée pendant treize jours par le chef viking Hasting (858)…la ville repassa enfin entre des mains chrétiennes en 1147 …plus de 4 siècles après… grâce à des chevaliers français-anglais-allemand entraînés par le portugais Alfonso.
La population musulmane a dû se convertir ou partir…alors que les mosquées été transformées en Églises.

*

0a15.jpg0a41.jpg0a40.jpg

*

Mais l’Âge d’Or de Lisboa commence avec l’expédition historique de Vasco de Gama vers les Indes en 1497.
De nombreuses autres suivront entre le XV° et le XVII° siècles et feront la prospérité de la cité alors appelée Capitale de la Mer et sa renommée : « Lisbonne ne se voit pas…elle se sent« …(comprendre : elle sent les épices).
Car la ville devint alors le centre du commerce européen avec l’Extrême-Orient et ses chères épices…tout en rapatriant de l’or de sa colonie brésilienne.

*

0a401.jpg0a62.jpg0a57.jpg

*

Évidemment, comme toutes les capitales et ports stratégiques, la ville connut des occupations et des combats…(notamment avec son voisin espagnol), mais la Nature aussi lui infligea deux grandes catastrophes :
- 26 janvier 1531, violent séisme faisant des milliers de victimes
- 1er novembre 1755, tremblement de terre suivi d’un tsunami et des incendies qui détruisirent 85% de la ville en tuant 90.000 habitants.
(Evènement qui marqua les esprits au point que Voltaire écrivit le Poème sur le désastre de Lisbonne dans son roman Candide en 1759).

*

0a10.jpg0a21.jpg 0a14.jpg0a11.jpg0a13.jpg

*

Aujourd’hui,
Lisbonne, plus grande ville et capitale du Portugal, située à l’embouchure du Tage et dont les 2 rives sont reliées par 2 grands ponts dont le plus long d’Europe nommé Vasco de Gama (18 km inauguré en mai 1998)
abrite 827.000 citoyens dont le PIB moyen par habitant est le plus élevé d’Europe.

Ses 83,84km2, dont un des plus grand parc forestier du continent (10km2), couvrent les 7 collines historiques et la population dans l’enceinte a une densité de 6158h/km2.

*

0a18.gif 0a8.jpg0a19.jpg0a14.gif

*

Administrée en 53 arrondissements, muni chacun d’un conseil élu, elle jouit d’un climat méditerranéen avec influence océanique très agréable ; ayant attiré de nombreux sièges sociaux de compagnies internationales et deux organismes de l’Union Européenne :
- l’observatoire européen des drogues et toxicomanies
- l’agence européenne pour la sécurité maritime.

En outre, sa situation et son charme en font une cité idéale pour les congrès et manifestations diverses.

*

0a18.jpg 0a33.jpg0a221.jpg

*

Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009, mettant fin à plusieurs années de négociations sur des questions institutionnelles.
Le traité modifie les traités CE et UE en vigueur, mais ne les remplace pas. ll dote l’Union du cadre juridique et des moyens nécessaires pour faire face aux enjeux futurs et répondre aux attentes des citoyens.

  1. Une Europe plus démocratique et plus transparente: le Parlement européen et les parlements nationaux voient leur rôle renforcé, les citoyens peuvent plus facilement faire entendre leur voix et il est plus aisé de savoir qui fait quoi au niveau européen et national.
    • Un rôle renforcé pour le Parlement européen: directement élu par les citoyens de l’UE, le parlement européen se voit octroyer de nouveaux pouvoirs importants dans le domaine de la législation, du budget et des accords internationaux. En particulier, le recours accru à la procédure de codécision permet de le placer sur un pied d’égalité avec le Conseil – qui représente les États membres – pour la majeure partie des actes législatifs européens.
    • La participation accrue des parlements nationaux: les parlements nationaux peuvent davantage participer aux travaux de l’UE, grâce notamment au principe de subsidiarité selon lequel l’Union intervient seulement si les objectifs de l’action envisagée peuvent être mieux atteints au niveau européen. Cette participation accrue, ainsi que le poids plus important conféré au Parlement européen permettent de renforcer la légitimité et le caractère démocratique du fonctionnement de l’Union.
    • La possibilité pour les citoyens de mieux se faire entendre: grâce au droit d’initiative citoyenne, un million de citoyens originaires de différents États membres peuvent demander à la Commission de présenter de nouvelles propositions.
    • Qui fait quoi: les relations entre les États membres et l’Union européenne gagnent en clarté grâce à une classification précise des compétences.
    • Le retrait de l’Union: le traité de Lisbonne prévoit explicitement, pour la première fois, la possibilité pour un État membre de se retirer de l’Union.
  2. Une Europe plus efficace: l’UE se dote de méthodes de travail et de règles de vote simplifiées et d’institutions modernes permettant le bon fonctionnement d’une Union à 27 et sa capacité d’action est améliorée dans les domaines qui figurent aujourd’hui au premier rang de ses priorités.
    Lire la suite dans « Le traité de Lisbonne en bref« 

*

0a281.jpg

*

  Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

0a63.jpg

*

L’histoire retiendra-t-elle surtout que le destin de ce peuple,
fut l’ harmonie, à un moment de l’histoire humaine,
entre les connaissances techniques de l’époque
et la rencontre d’aventuriers-voyageurs 
nécessaire à la découverte du monde ?
Ce peuple donna à l’Europe de grands navigateurs,
chantant de magnifiques chansons
lorsqu’ils avaient le
« Mal du pays »
le FADO. 

*

0a59.jpg 0a47.jpg 0a46.jpg

Zone EURO : chaos ?

gifnew9.gif

*

 

« Je ne commente pas des hypothèses absurdes »
telle est la réaction de J.C. Trichet, quand on évoque l’éviction d’un pays de la zone euro au motif du non respect des critères financiers fondateurs.

Rejeter Athènes !
Quel symbole néfaste cela serait !
D’ailleurs l’Antique cité prépare un programme de stabilité-croissance sur 3 ans…prévoyant de ramener le déficit public à 2% en 2013, (au lieu de 12,7 actuellement).
Le Pacte de stabilité et de croissance, fixant la limite à 3%,  serait honoré.

*

0a0110.jpgbiletenflammes19641.gif0a0110.jpg

*

Certitude : la BCE continuera à suivre de près le comportement des autorités de la Grèce pour assainir leurs finances publiques.

G. Papandréou  affirme de son coté ne pas faire appel au FMI
(Faut dire que l’institution a de moins en moins bonne presse, beaucoup de pays l’éloignent d’eux…)
bien que l’état du « Trésor » grec laissées par le gouvernement d’avant
« dépassait toute imagination … avec un déficit public et une dette sans précédent… et que…les conditions actuelles ne permettaient aucun report des réformes radicales« 

 *

0aaande.jpg 0a21.jpg0aaitsm1.jpg

*

Pour détendre l’atmosphère…Angela joue les Mages,
elle redoute que
« l’euro ne traverse dans les prochaines années une phase très difficile…/…
Comment allons-nous respecter le Pacte de stabilité? L’exemple grec pourrait nous apporter de fortes, de très fortes contraintes…/…
Qui va dire au parlement grec qu’il est prié de faire une nouvelle réforme des retraites? Je ne sais pas si l’on apprécierait beaucoup là-bas que l’Allemagne dicte des ordres. Le parlement allemand lui ne serait certainement pas ravi si la Grèce le faisait pour nous. En ce sens, l’euro traversera dans les prochaines années une phase très difficile ».
(texte sur le site de la chancellerie allemande).

*

Le Portugal ne se porte guère mieux ayant dépassé un déficit public de 12% PIB en 2009.
Et les autres ?

*

bontristesse17.gifbontristesse17.gifbontristesse17.gif

*

Pourquoi ne parler que de la « crise grecque » ?

*
Tous les pays ne sont-ils pas victimes

1 – de la mondialisation/délocalisation ?
2 – de la priorité aux dividendes et non aux investissements ?
3 – de l’anarchie salariale suicidaire ?
etc…

*

asdf.jpg 0a1traders.jpg 0acert.jpg

*

L’EURO
est une belle réalisation
mais il devait être au service de l’Intérêt Général
non profiter aux spéculateurs-apatrides-mondialistes

*

athana.jpgathana.jpgathana.jpgathana.jpgathana.jpg

*

Est-il bien  raisonnable
avec une telle situation
de « flamber » finances-économies
comme mercenaires dans les conflits impérialistes américains ?

*

0euro40.jpg

*

 bonalaprochaine.gif

Luxembourg…la paradisiaque ?

 *

 LUXEMBOURG

La paradisiaque ?

***

0a.gif

*

Quand on pense Luxembourg…on voit tout de suite …le pays des banques…celui des scandales financiers…des circuits opaques…l’eldorado des fraudeurs du fisc des pays européens…et avec la crise financière
- qui a tué l’économie réelle,
- qui a mis au chômage des dizaines de millions d’européens…
on ne peut que comprendre la rancoeur des jetés pour solde de tout compte !!!

Alors on cherche la liste des pays incriminés (ci-dessous), et l’on constate que l’Europe est championne toutes catégories dans le nombre des pays sur la liste mondiale des places à réguler …même s’il s’agit souvent de territoires annexes (Andorre, Monaco, etc…îles au soleil…).

Alors on comprend mieux, vu l’endettement de chaque gouvernement, le peu d’autorité qu’ils ont pour éviter la prochaine bulle financière qui s’est reformée dès les banques alimentées avec l’argent public…

Alors on regarde dans le rétroviseur de l’Histoire…
et l’on se demande qui aura le courage, la lucidité et l’aura assez forte pour éviter le pire !

*

0a20.jpg0a19.jpg0a10.jpg0a14.jpg

*

Le Luxembourg tire 46% de son PIB du secteur bancaire.
Plus de 150 banques sont installées sur son territoire.
2ème centre mondial de Fonds d’investissements (après les USA)
le secret bancaire est garanti par sa Constitution./

*

http://www.dailymotion.com/video/x6s7bl

 *

Luxembourg c’est aussi un livre d’histoire européenne, des monuments, un peuple accueillant…mais comment ne pas saisir l’occasion de cette réputation de pays à plus forte concentration de banques de l’Europe continentale pour évoquer les problèmes financiers ?

*

Liste mondiale des paradis fiscaux

**********************************

Argentina – Australia
Barbados
Canada – China2 – Cyprus- Czech Republic
Denmark
FinlandFrance
GermanyGreeceGuernsey
Hungary
IcelandIreland -Isle of Man – Italy
Japan – Jersey
Korea
Malta- Mauritius – Mexico
Netherlands- New Zealand Norway
PolandPortugal
Russian Federation
SeychellesSlovakRepublic – South Africa – SpainSweden
Turkey
United Arab Emirates – United Kingdom- United States
US Virgin Islands

***

0a9.gif0a9.gif0a9.gif

*

Examiner la liste montre que Luxembourg a de la compagnie…

Quelques vidéos suivent pour faire connaissance avec ce pays
car pour ma part je suis trop triste pour vanter ces beautés naturelles
il y a tant de misères qui réapparaissent en Europe
*

Europe
qui devrait être un phare humaniste
et qui n’est plus qu’un maché financier civilicide

*

Image de prévisualisation YouTube

*

http://www.dailymotion.com/video/xb1gjh

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Si vous voulez passer un week-end agréable
dans une vieille ville d’Europe
fondée en 963
toutes informations

Office national du tourisme Luxembourg :
Gare Centrale
PO Box 1001
L-1010 LUXEMBOURG

Tél.: (+352) 42 82 82 1
Fax: (+352) 42 82 82 38

E-mail: info@visitluxembourg.lu
Site web: www.visitluxembourg.lu

***

Amicalement

*

0a31.jpg0a31.jpg0a31.jpg

*

 

Capitales

*

0a10.jpg 

***
*

Allemagne : Berlin - (http://monutopie.unblog.fr/2009/10/18 )
Autriche : Vienne - (http://monutopie.unblog.fr/2010/03/21)
Belgique : Bruxelles - http://monutopie.unblog.fr/2010/04/18
Bulgarie : Sofia - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/12/20 )

Chypre : Nicosie - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/11/29 )
Danemark : Copenhague - (http://monutopie.unblog.fr/2009/11/01 )
Espagne : Madrid - (http://monutopie.unblog.fr/2009/11/22 )
Estonie : Tallinn - (http://monutopie.unblog.fr/2010/01/10 )
Finlande : Helsinki (http://monutopie.unblog.fr/2010/02/07 )
France : Paris
Grèce : Athènes - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/10/11 )
Hongrie : Budapest - (http://monutopie.unblog.fr/2010/03/07 )
Irlande : Dublin - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/11/08 )
Italie : Rome - http://monutopie.unblog.fr/2010/04/11
Lettonie : Riga - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/12/13 )
Lituanie : Vilnius ( http://monutopie.unblog.fr/2010/02/28 )
Luxembourg : Luxembourg - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/11/15 )
Malte : La valette - (http://monutopie.unblog.fr/2010/02/14)
Pays-bas : Amsterdam (http://monutopie.unblog.fr/2010/01/24 )
Pologne : Varsovie - ( http://monutopie.unblog.fr/2010/01/17 )
Portugal : Lisbonne - http://monutopie.unblog.fr/2010/04/04
République tchèque : Prague - ( http://monutopie.unblog.fr/2009/12/06 )
Roumanie :  Bucarest - (http://monutopie.unblog.fr/2010/03/28)

Royaume-uni : Londres
Slovaquie : Bratislava ( http://monutopie.unblog.fr/2010/01/31 )
Slovénie : Ljubljana - (http://monutopie.unblog.fr/2010/03/14)
Suède : Stockholm ( http://monutopie.unblog.fr/2010/02/21 )

***
*

0a81.jpg0a91.jpg0a61.jpg0a51.jpg

*

angelelemiah122116428410gros.gif

OTAN…mort ?

gifnew9.gif            

 

Vendredi 3 et samedi 4 avril se tiendra
le Sommet de l’OTAN
.

Cette organisation a été créée au début de la « guerre froide » pour contrer l’influence du communisme impérialiste russe.

En réaction les russes avait fondé le Pacte de Varsovie.

La guerre froide régna des décennies entre les 2 blocs aux deux idéologies différentes…ayant l’ambition de régner sur l’Occident.

Avec la dislocation de l’U.R.S.S. et la chute du mur de Berlin…fin du Pacte de Varsovie.
La présence américaine militaire sur le sol européen n’était plus justifiée…

       0an3.jpg


Voulant rester et gouverner le monde …
les américains…ont :
- créé le nouveau concept de GUERRE PREVENTIVE
avec lequel ils ont déstabilisé une région « explosive » et convoitée pour ses richesses naturelles encore quasiment vierges…(IraK, Afghanistan…)

- projeté leur stratégie de GUERRE  des ETOILES avec BOUCLIER installé sur le sol européen fragilisant notre vieux continent dans ses rapports avec ses voisins et tuant sa diplomatie
Si l’on ajoute que leur idéologie ultra-libérale plonge la planète dans une crise financière et économique sans pareil on comprend mieux les courants alter-mondialistes.

Car dans  ce contexte de nombreuses voix s’élèvent contre la ré-intégration de la France dans le commandement militaire…qui en fera la vassale décrédibilisée  de l’impérialisme américain, (appelé à disparaître au XXI° siècle).

 

         0an2.jpg

Les préparatifs du sommet entraînent la présence de près de 4.500 CRS et gendarmes mobiles à Strasbourg ! …
afin d’éviter que le contre-sommet, entre 30.000 et 60.000 manifestants, 
ne dérange 26 chefs d’Etat et de gouvernement dont Barack Obama
De plus environ 300 hommes des unités d’élite (raid, gipn, gign) seront chargés de surveiller plus particulièrement le centre-ville.

 

,     0an9.jpg

       0an7.jpg 

 

Si vous le pouvez…
Participez au contre-sommet dans les manifestations pacifiques organisées par les citoyens qui désirent la Paix Mondiale comme objectif…
et non des guerres néo-coloniales…déstabilisant les Etats de pays encore inexploités…afin de mettre des dirigeants corrompus aux commandes…et spolier les peuples auxquels on accorde des « aides humanitaires » largement couvertes par les contrats sur leurs richesses naturelles .

        

         0an33.jpg

En 2003, l’OTAN s’est réorganisé
concentration en un seul commandement américain SHAPE
(Supreme headquarterrs allied powers in Europe)

opportunément basé en Belgique (Mons) …où il peut influer sur les choix de l’Europe.

Cette Europe que j’appelle de tous mes voeux
Mais qui ne doit pas être un avatar des desiderata américains… dont la philosophie économique de l’ultra-libéralisme est la cause de tous les maux actuels !…et la fossoyeuse des démocraties.


 

 000.gif
Depuis il y a trois états-majors interarmées
- Brunssum (Pays-bas)
- Oeiras (Lisbonne-Portugal)
- Naples (Italie)
et six états-majors de composante :
- air : Izmir (Turquie) et Ramstein (Allemagne)
- terre : Heidelberg (Allemagne) et Madrid  (Espagne)
- mer : Northwood (Royaume Uni) et Naples (Italie).

0an6.jpg
Reste le « Commandement allié pour la transformation basé à Norfolk » (Virginie-USA)
qui dirige les efforts militaires visant à adapter les forces de l’Alliance à l’environnement en mutation rapide…   Un peu la tête pensante et chercheuse…

Et là…la citoyenne que je suis…dit : « Souvenir attention …danger » !

 

         0an22.jpg

En conclusion

Barack Obama a raison de rire  !
Il a bien piégé NS !
La France était la seule puissance nucléaire s’opposant aux plans de l’Amérique sur les théâtres extérieurs…. en défendant les intérêts Franco-Européens .
Maintenant l’Europe a abandonné l’esprit fondateur de son Union et la France fait carpette…sabotant son armée et mettant sa puissance nucléaire aux mains des stratèges du Pentagone..
L’Europe  de NS est devenue ce que De Gaulle ne voulait pas :
un appendice américain…facilement opérable quand leur intérêt le demandera.

L’ EUROPE COMMENCE SON AGONIE
L ‘ARMÉE EUROPÉENNE NE VERRA JAMAIS LE JOUR
MARQUEZ CETTE DATE DANS VOS TABLETTES
Jour X – 1

Pour plus d’information
http://osee2.unblog.fr/2009/03/06

              bonalaprochaine.gif

Conseil de l’Europe

 bonjour55.gif

*

*

*

Le  28 février 1996,
(il y a 13 années)
la  Russie   devenait le 39° pays membre du
Conseil de l’Europe

et
le 28 février 1983,
(il y a 26 années)
l’Union Européenne interdisait
l’importation de fourures  de bébés phoques

                      barrblleu.gif

Quelles sont les fondations du Conseil de l’Europe ?

 

Les Gouvernements du Royaume de Belgique, du Royaume de Danemark, de la République française, de la République irlandaise, de la République italienne, du Grand-Duché de Luxembourg, du Royaume des Pays-Bas, du Royaume de Norvège, du Royaume de Suède et du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord,

Persuadés que la consolidation de la paix fondée sur la justice et la coopération internationale est d’un intérêt vital pour la préservation de la société humaine et de la civilisation;

Inébranlablement attachés aux valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun de leurs peuples et qui sont à l’origine des principes de liberté individuelle, de liberté politique et de prééminence du droit, sur lesquels se fonde toute démocratie véritable;

Convaincus qu’afin de sauvegarder et de faire triompher progressivement cet idéal et de favoriser le progrès social et économique, une union plus étroite s’impose entre les pays européens qu’animent les mêmes sentiments;

Considérant qu’il importe dès maintenant, en vue de répondre à cette nécessité et aux aspirations manifestes de leurs peuples, de créer une organisation groupant les Etats européens dans une association plus étroite,

Ont en conséquence décidé de constituer

un Conseil de l’Europe comprenant


un Comité de représentants des gouvernements
et une Assemblée Consultative,
et, à cette fin, ont adopté le présent Statut:

Chapitre I – But du Conseil de l’Europe

Article 1er

  1. Le but du Conseil de l’Europe est de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes qui sont leur patrimoine commun et de favoriser leur progrès économique et social.
  2. Ce but sera poursuivi au moyen des organes du Conseil, par l’examen des questions d’intérêt commun, par la conclusion d’accords et par l’adoption d’une action commune dans les domaines économique, social, culturel, scientifique, juridique et administratif, ainsi que par la sauvegarde et le développement des droits de l’homme et des libertés fondamentales.
  3. La participation des membres aux travaux du Conseil de l’Europe ne doit pas altérer leur contribution à l’œuvre des Nations Unies et des autres organisations ou unions internationales auxquelles ils sont parties.
  4. Les questions relatives à la défense nationale ne sont pas de la compétence du Conseil de l’Europe.

Chapitre II – Composition

Article 2

Les membres du Conseil de l’Europe sont les Parties au présent Statut.

Article 3

Tout membre du Conseil de l’Europe reconnaît le principe de la prééminence du droit et le principe en vertu duquel toute personne placée sous sa juridiction doit jouir des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Il s’engage à collaborer sincèrement et activement à la poursuite du but défini au chapitre Ier.

Article 4

Tout Etat européen considéré capable de se conformer aux dispositions de l’article 3 et comme en ayant la volonté peut être invité par le Comité des Ministres à devenir membre du Conseil de l’Europe. Tout Etat ainsi invité aura la qualité de membre dès qu’un instrument d’adhésion au présent Statut aura été remis en son nom au Secrétaire Général.

Article 5

  1. Dans des circonstances particulières, un pays européen considéré comme capable de se conformer aux dispositions de l’article 3 et comme en ayant la volonté peut être invité par le Comité des Ministres à devenir membre associé du Conseil de l’Europe. Tout pays ainsi invité aura la qualité de membre associé dès qu’un instrument d’acceptation du présent Statut aura été remis en son nom au Secrétaire Général. Les membres associés ne peuvent être représentés qu’à l’Assemblée Consultative.
  2. Le terme «membre» employé dans le présent Statut vise également les membres associés, sauf en ce qui concerne la représentation au Comité des Ministres.

Article 6

Avant d’adresser l’invitation prévue aux articles 4 ou 5 ci-dessus, le Comité des Ministres fixe le nombre des sièges à l’Assemblée Consultative auxquels le futur membre aura droit et sa quote-part de contribution financière.

Article 7

Tout membre du Conseil de l’Europe peut s’en retirer en notifiant sa décision au Secrétaire Général. La notification prendra effet à la fin de l’année financière en cours, si elle est intervenue dans les neuf premiers mois de cette année, et à la fin de l’année financière suivante, si elle est intervenue dans les trois derniers mois.

Article 8

Tout membre du Conseil de l’Europe qui enfreint gravement les dispositions de l’article 3 peut être suspendu de son droit de représentation et invité par le Comité des Ministres à se retirer dans les conditions prévues à l’article 7. S’il n’est pas tenu compte de cette invitation, le Comité peut décider que le membre dont il s’agit a cessé d’appartenir au Conseil à compter d’une date que le Comité fixe lui-même.

Article 9

Si un membre n’exécute pas ses obligations financières, le Comité des Ministres peut suspendre son droit de représentation au Comité et à l’Assemblée Consultative, aussi longtemps qu’il n’aura pas satisfait auxdites obligations.

Chapitre III – Dispositions générales

Article 10

Les organes du Conseil de l’Europe sont:

  1. le Comité des Ministres;
  2. l’Assemblée Consultative. 1

Ces deux organes sont assistés par le Secrétariat du Conseil de l’Europe.

Article 11

Le siège du Conseil de l’Europe est à Strasbourg.

Article 12

Les langues officielles du Conseil de l’Europe sont le français et l’anglais. Les règlements intérieurs du Comité des Ministres et de l’Assemblée Consultative détermineront les circonstances et les conditions dans lesquelles d’autres langues pourront être utilisées.

Chapitre IV – Comité des Ministres

Article 13

Le Comité des Ministres est l’organe compétent pour agir au nom du Conseil de l’Europe conformément aux articles 15 et 16.

Article 14

Chaque membre a un représentant au Comité des Ministres et chaque représentant dispose d’une voix. Les représentants au Comité sont les ministres des Affaires étrangères. Lorsqu’un ministre des Affaires étrangères n’est pas en mesure de siéger, ou si d’autres circonstances le recommandent, un suppléant peut être désigné pour agir à sa place. Celui-ci sera, dans toute la mesure du possible, un membre du gouvernement de son pays.

Article 15

  1. Le Comité des Ministres examine, sur recommandation de l’Assemblée Consultative ou de sa propre initiative, les mesures propres à réaliser le but du Conseil de l’Europe, y compris la conclusion de conventions et d’accords et l’adoption par les gouvernements d’une politique commune à l’égard de questions déterminées. Ses conclusions sont communiquées par le Secrétaire Général aux membres.
  2. Les conclusions du Comité des Ministres peuvent, s’il y a lieu, revêtir la forme de recommandations aux gouvernements. Le Comité peut inviter ceux-ci à lui faire connaître la suite donnée par eux auxdites recommandations.

Article 16

Sous réserve des pouvoirs de l’Assemblée Consultative tels qu’ils sont définis aux articles 24, 28, 30, 32, 33 et 35, le Comité des Ministres règle, avec effet obligatoire, toute question relative à l’organisation et aux arrangements intérieurs du Conseil de l’Europe. Il prend, à cette fin, les règlements financier et administratif nécessaires.

Article 17

Le Comité des Ministres peut constituer, à toutes fins qu’il jugera désirables, des comités ou commissions de caractère consultatif ou technique.

Article 18

Le Comité des Ministres adopte son règlement intérieur qui détermine notamment:

  1. le quorum;
  2. le mode de désignation du Président et la durée de ses fonctions;
  3. la procédure à suivre pour l’établissement de l’ordre du jour ainsi que pour le dépôt des propositions aux fins de résolutions; et
  4. les conditions dans lesquelles est notifiée la désignation des suppléants, effectuée conformément à l’article 14.

Article 19

Lors de chacune des sessions de l’Assemblée Consultative, le Comité des Ministres lui adresse des rapports sur son activité, avec la documentation appropriée.

Article 20

  1. Sont prises à l’unanimité des voix exprimées et à la majorité des représentants ayant le droit de siéger au Comité des Ministres les résolutions du Comité relatives aux questions importantes mentionnées ci-après:
    1. les recommandations relevant de l’article 15.b;
    2. les questions relevant de l’article 19;
    3. les questions relevant de l’article 21.a.i et b;
    4. les questions relevant de l’article 33;
    5. les recommandations concernant des amendements aux articles 1.d, 7, 15, 20 et 22; et
    6. toute autre question qu’en raison de son importance le Comité déciderait, par une résolution prise dans les conditions prévues au paragraphe d ci-dessous, de soumettre à la règle de l’unanimité.
  2. Les questions relevant du règlement intérieur ou des règlements financier et administratif peuvent faire l’objet d’une décision à la majorité simple des représentants ayant le droit de siéger au Comité.
  3. Les résolutions du Comité prises en application des articles 4 et 5 sont prises à la majorité des deux tiers des représentants ayant le droit de siéger au Comité.
  4. Sont prises à la majorité des deux tiers des voix exprimées et à la majorité des représentants ayant le droit de siéger toutes les autres résolutions du Comité. Celles-ci comprennent notamment les résolutions qui concernent l’adoption du budget, le règlement intérieur, les règlements financier et administratif, les recommandations relatives à l’amendement des articles du présent Statut non mentionnés au paragraphe a.v ci-dessus, et la détermination, en cas de doute, du paragraphe du présent article qu’il convient d’appliquer.

Article 21

  1. Sauf décision contraire du Comité des Ministres, ses réunions se tiennent:
    1. à huis clos, et
    2. au siège du Conseil.
  2. Le Comité est juge des informations à publier sur les discussions tenues à huis clos et sur leurs conclusions.
  3. Le Comité se réunit obligatoirement avant l’ouverture des sessions de l’Assemblée Consultative et au début de ces sessions; il se réunit, en outre, toutes les fois qu’il l’estime utile.

Chapitre V – Assemblée Consultative

Article 22

L’Assemblée Consultative est l’organe délibérant du Conseil de l’Europe. Elle discute des questions relevant de sa compétence telle qu’elle est définie dans le présent Statut et transmet ses conclusions au Comité des Ministres sous forme de recommandations.

Article 232

  1. L’Assemblée Consultative peut délibérer et formuler des recommandations sur toute question répondant au but et rentrant dans la compétence du Conseil de l’Europe, tels qu’ils sont définis au chapitre Ier; elle délibère et peut formuler des recommandations sur toute question qui lui est soumise pour avis par le Comité des Ministres.
  2. L’Assemblée fixe son ordre du jour conformément aux dispositions du paragraphe a ci-dessus, en tenant compte de l’activité des autres organisations intergouvernementales européennes auxquelles sont parties tous les membres du Conseil ou quelques-uns d’entre eux.
  3. Le Président de l’Assemblée décide, en cas de doute, si une question soulevée en cours de session rentre dans l’ordre du jour de l’Assemblée.

Article 24

L’Assemblée Consultative peut, en tenant compte des dispositions de l’article 38.d, constituer des comités ou commissions chargés d’examiner toutes questions de sa compétence, telle qu’elle est définie à l’article 23, de lui présenter des rapports, d’étudier les affaires inscrites à son ordre du jour et de formuler des avis sur toute question de procédure.

Article 253

  1. L’Assemblée Consultative est composée de représentants de chaque mem-bre, élus par son parlement en son sein ou désignés parmi les membres du parlement selon une procédure fixée par celui-ci, sous réserve toutefois que le gouvernement de tout membre puisse procéder à des nominations complémentaires quand le parlement n’est pas en session et n’a pas établi la procédure à suivre dans ce cas. Tout représentant doit avoir la nationalité du membre qu’il représente. Il ne peut être en même temps membre du Comité des Ministres.
    Le mandat des représentants ainsi désignés prend effet à l’ouverture de la session ordinaire suivant leur désignation; il n’expire qu’à l’ouverture de la session
    ordinaire suivante ou d’une session ordinaire ultérieure, sauf le droit des membres de procéder à de nouvelles désignations à la suite d’élections parlementaires.
    Si un membre pourvoit aux sièges devenus vacants par suite de décès ou de démission, ou procède à de nouvelles désignations à la suite d’élections parlementaires, le mandat des nouveaux représentants prend effet à la première réunion de l’Assemblée suivant leur désignation.
  2. Aucun représentant ne peut être relevé de son mandat au cours d’une session de l’Assemblée sans l’assentiment de celle-ci.
  3. Chaque représentant peut avoir un suppléant qui, en son absence, aura qualité pour siéger, prendre la parole et voter à sa place. Les dispositions du paragraphe a ci-dessus s’appliquent également à la désignation des suppléants.

              0gipopo.gif

Article 26 4

    Les membres ont droit au nombre de sièges suivant:

    Albanie 4
    Andorre 2
    Arménie 4
    Autriche  6
    Azerbaïdjan 6
    Belgique 7
    Bosnie-Herzégovine 5
    Bulgarie 6
    Croatie 5
    Chypre 3
    République tchèque 7
    Danemark 5
    Estonie 3
    Finlande 5
    France 18
    Géorgie 5
    Allemagne 18
    Grèce 7
    Hongrie 7
    Islande 3
    Irlande 4
    Italie 18
    Lettonie 3
    Liechtenstein 2
    Lituanie 4
    Luxembourg 3
    Malte 3
    Moldova 5
    Monaco 2
    Monténégro 3
    Pays-Bas 7
    Norvège 5
    Pologne 12
    Portugal 7
    Roumanie 10
    Russie 18
    Saint-Marin 2
    Serbie 7
    Slovaquie 5
    Slovénie 3
    Espagne 12
    Suède 6
    Suisse 6
    « l’ex-République yougoslave de Macédoine » 3
    Turquie 12
    Ukraine 12
    Royaume-Uni 18

Article 272

Les conditions dans lesquelles le Comité des Ministres peut être représenté collectivement aux débats de l’Assemblée Consultative, celles dans lesquelles les représentants au Comité et leurs suppléants peuvent, à titre individuel, prendre la parole devant elle, seront soumises aux dispositions appropriées du règlement intérieur, arrêtées par le Comité, après consultation de l’Assemblée.

Article 28

  1. L’Assemblée Consultative adopte son règlement intérieur. Elle choisit parmi ses membres son Président, qui demeure en fonctions jusqu’à la session ordinaire suivante.
  2. Le Président dirige les travaux, mais ne prend part ni aux débats, ni au vote. Le suppléant du Président a qualité pour siéger, prendre la parole et voter à sa place.
  3. Le règlement intérieur fixe notamment:
    1. le quorum;
    2. la procédure d’élection et la durée des fonctions du Président et des autres membres du Bureau;
    3. la procédure d’établissement de l’ordre du jour et de sa communication aux représentants; et
    4. la date et le mode de notification des noms des représentants et de leurs suppléants.

Article 29

Sous réserve des dispositions de l’article 30, toutes les résolutions de l’Assemblée Consultative, y compris celles qui ont pour objet:

  1. de faire des recommandations au Comité des Ministres;
  2. de proposer au Comité les questions à inscrire à l’ordre du jour de l’Assemblée;
  3. de créer des comités ou commissions;
  4. de fixer la date d’ouverture des sessions;
  5. de déterminer la majorité requise pour les résolutions ne relevant pas des alinéas i à iv ci-dessus ou de fixer, en cas de doute, la règle de majorité convenable,

sont prises à la majorité des deux tiers des voix exprimées.

Article 30

Les résolutions de l’Assemblée Consultative portant sur les questions relatives à son mode de fonctionnement, notamment l’élection des membres du Bureau, la désignation des membres des comités et commissions, et l’adoption du règlement intérieur, sont prises à la majorité que fixera l’Assemblée par application de l’article 29.v.

Article 31

Les débats concernant les propositions à adresser au Comité des Ministres pour l’inscription d’une question à l’ordre du jour de l’Assemblée Consultative ne devront porter, après définition de son objet, que sur les raisons qui militent pour ou contre cette inscription.

Article 32

L’Assemblée Consultative tient chaque année une session ordinaire, dont la date et la durée seront fixées par l’Assemblée de manière à éviter, autant que possible, toute coïncidence avec les sessions parlementaires et avec les sessions de l’Assemblée générale des Nations Unies. La durée des sessions ordinaires n’excédera pas un mois, à moins que l’Assemblée et le Comité des Ministres, d’un commun accord, n’en décident autrement.

Article 33

Les sessions ordinaires de l’Assemblée Consultative se tiennent au siège du Conseil, sauf décision contraire prise de commun accord par l’Assemblée et le Comité des Ministres.

Article 342

L’Assemblée Consultative peut être convoquée en session extraordinaire, sur l’initiative soit du Comité des Ministres, soit du Président de l’Assemblée, après accord entre eux, qui portera également sur la date et le lieu de la session.

Article 35

Les débats de l’Assemblée Consultative sont publics, à moins qu’elle n’en décide autrement.

Chapitre VI – Secrétariat

Article 36

  1. Le Secrétariat est composé du Secrétaire Général, d’un Secrétaire Général adjoint, et du personnel nécessaire.
  2. Le Secrétaire Général et le Secrétaire Général adjoint sont nommés par l’Assemblée Consultative sur recommandation du Comité des Ministres.
  3. Les autres membres du Secrétariat sont nommés par le Secrétaire Général, conformément au règlement administratif.
  4. Aucun membre du Secrétariat ne peut détenir un emploi rémunéré par un gouvernement, être membre de l’Assemblée Consultative ou d’un parlement national, ou remplir des occupations incompatibles avec ses devoirs.
  5. Tout membre du personnel du Secrétariat doit, par une déclaration solennelle, affirmer son attachement au Conseil de l’Europe et sa résolution d’accomplir consciencieusement les devoirs de sa charge sans se laisser influencer par aucune considération d’ordre national, ainsi que sa volonté de ne solliciter ni d’accepter d’instructions, en rapport avec l’exercice de ses fonctions, d’aucun gouvernement ni d’aucune autorité extérieure au Conseil et de s’abstenir de tout acte incompatible avec son statut de fonctionnaire international responsable exclusivement envers le Conseil. Le Secrétaire Général et le Secrétaire Général adjoint feront cette déclaration devant le Comité; les autres membres du personnel la feront devant le Secrétaire Général.
  6. Tout membre doit respecter le caractère exclusivement international des fonctions du Secrétaire Général et du personnel du Secrétariat, et s’abstenir d’influencer ceux-ci dans l’exercice de leurs fonctions.

Article 37

  1. Le Secrétariat est installé au siège du Conseil.
  2. Le Secrétaire Général est responsable de l’activité du Secrétariat devant le Comité des Ministres. Il fournit notamment à l’Assemblée Consultative, sous réserve des dispositions de l’article 38.d, les services administratifs et autres dont elle peut avoir besoin.

Chapitre VII – Financement

Article 385

  1. Chaque membre assume les frais de sa propre représentation au Comité des Ministres et à l’Assemblée Consultative.
  2. Les dépenses du Secrétariat et toutes autres dépenses communes sont réparties entre tous les membres dans les proportions fixées par le Comité selon le chiffre de la population de chacun des membres.
    La contribution de tout membre associé est fixée par le Comité.
  3. Le budget du Conseil est soumis chaque année par le Secrétaire Général, dans les conditions fixées par le règlement financier, à l’approbation du Comité.
  4. Le Secrétaire Général soumet au Comité les demandes de l’Assemblée de nature à entraîner des dépenses excédant le montant des crédits déjà inscrits au budget pour l’Assemblée et ses travaux.
  5. Le Secrétaire Général soumet également au Comité des Ministres une évaluation des dépenses qu’implique l’exécution de chacune des recommandations présentées au Comité. Une résolution dont l’exécution entraîne des dépenses supplémentaires n’est considérée comme adoptée par le Comité des Ministres que lorsque celui-ci a approuvé les prévisions de dépenses supplémentaires correspondantes.

Article 39

Le Secrétaire Général notifie chaque année aux gouvernements des membres le montant de leur contribution. Les contributions sont réputées exigibles au jour même de cette notification; elles doivent être acquittées entre les mains du Secrétaire Général dans le délai maximum de six mois.

Chapitre VIII – Privilèges et immunités

Article 40

  1. Le Conseil de l’Europe, les représentants des membres et le Secrétariat jouissent, sur les territoires des membres, des immunités et privilèges nécessaires à l’exercice de leurs fonctions. En vertu de ces immunités, les Représentants à l’Assemblée Consultative ne peuvent notamment être ni arrêtés ni poursuivis sur les territoires de tous les membres en raison des opinions ou des votes émis au cours des débats de l’Assemblée, de ses comités ou commissions.
  2. Les membres s’engagent à conclure aussitôt que possible un accord en vue de donner plein effet aux dispositions du paragraphe a ci-dessus. A cette fin, le Comité des Ministres recommandera aux gouvernements des membres la conclusion d’un accord définissant les privilèges et immunités reconnus sur leurs territoires. En outre, un accord particulier sera conclu avec le Gouvernement de la République française qui définira les privilèges et immunités dont jouira le Conseil à son siège.

Chapitre IX – Amendements

Article 41

  1. Des propositions d’amendement au présent Statut peuvent être faites au Comité des Ministres ou, dans les conditions prévues à l’article 23, à l’Assemblée Consultative.
  2. Le Comité recommandera et fera incorporer dans un protocole les amendements au Statut qu’il juge désirables.
  3. Tout protocole d’amendement entrera en vigueur lorsqu’il aura été signé et ratifié par les deux tiers des membres.
  4. Nonobstant les dispositions des paragraphes précédents du présent article, les amendements aux articles 23 à 35, 38 et 39, qui auront été approuvés par le Comité et l’Assemblée, entreront en vigueur à la date du procès-verbal ad hoc établi par le Secrétaire Général, communiqué aux gouvernements des membres, et attestant l’approbation donnée auxdits amendements. Les dispositions du présent paragraphe ne pourront recevoir d’application qu’à compter de la fin de la seconde session ordinaire de l’Assemblée.

Chapitre X – Dispositions finales

Article 42

  1. Le présent Statut sera soumis à ratification. Les ratifications seront déposées auprès du Gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.
  2. Le présent Statut entrera en vigueur après le dépôt de sept instruments de ratification. Le Gouvernement du Royaume-Uni notifiera à tous les gouvernements signataires l’entrée en vigueur du Statut et les noms des membres du Conseil de l’Europe à cette date.
  3. Par la suite, tout autre signataire deviendra Partie au présent Statut à la date du dépôt de son instrument de ratification.
    En foi de quoi, les soussignés, dûment autorisés à cet effet, ont signé le présent Statut.
    Fait à Londres, le 5 mai 1949, en français et en anglais, les deux textes faisant également foi, en un seul exemplaire, qui sera déposé dans les archives du Gouvernement du Royaume-Uni, lequel en remettra des copies certifiées conformes aux autres gouvernements signataires.

 

         

 

 

                    barrblleu.gif

Le 28 février 1983
il y a 26 ans
L’Union Européenne interdisait
‘l’importation des fourures de bébés phoques. »

                 0bbph.jpg

              0bbbpphq.jpg

 

                            barrblleu.gif


Bienvenue

Puissiez-vous trouver dans ce blog des lignes
(légendes, faits historiques, informations, commentaires, etc)
utiles à votre
réflexion sur l'EUROPE
Fraternellement.

Auteur:

monutopie

Articles récents

Sondage

EUROPE

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

EUROPE

l'Angleterre est un empire ;
l'Allemagne, une race
La France, une personne.

Michelet


L'Europe est trop grande pour être unie. Mais elle est trop petite pour être divisée. Son double destin est là.
Daniel Faucher


Il m'a semblé et il me semble qu'il est avant tout nécessaire de refaire la vieille Europe, de la refaire solidaire, notamment quant à sa reconstruction et à sa renaissance économique dont tout le reste dépend, de la refaire avec tous ceux qui
d'une part, voudront s'y prêter
et d'autre part, demeurent fidèle à cette conception du droit des gens et des individus d'où est sortie et sur laquelle repose notre civilisation

Charles de GAULLE

TROMPER

Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps ;
Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps ;
Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.

Lincoln

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

TOLERANCE

A mes yeux, la tolérance est la plus belle et la plus noble des vertus. Rien n'est possible sans cette disposition de l'âme. Elle est une question préalable à tout contact humain
La tolérance ne fait renoncer à aucune idée et ne fait pas pactiser avec le mal.
Elle implique simplement qu'on accepte que d'autres ne pensent pas comme vous sans les haïr pour cela.

P.H. Spaak

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

VIEILLESSE

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années ;
on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau : renoncer à son idéal ride l'âme.

Mac Arthur

VIVRE

Je crois qu'on ne peut mieux vivre qu'en cherchant à devenir meilleur,
ni plus agréablement qu'en ayant la pleine conscience de son amélioration.

Socrate



Etudiez comme si vous deviez vivre toujours ;
vivez comme si vous deviez mourir demain.

Isidore de Séville

UNIVERS

L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n'ait pas d'horloger.

Voltaire


Quand nous aimons, nous sommes l'univers et l'univers vit en nous.
Pirmez

alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Europa Linka
| AGIR ENSEMBLE
| Unir agir pour Etupes